Vingt ans de recherche

Dernière mise à jour : Mercredi 22 août 2012
 

GéologieTravaux géologiques

Pour mener ses recherches sur le stockage profond, l’Andra mobilise la communauté scientifique dans de nombreuses disciplines (sciences de la Terre et de l’environnement, chimie, science des matériaux, mathématiques appliquées, sciences humaines et sociales…) au travers de partenariats avec des organismes de recherche et des établissements universitaires français. L’Andra est également fortement impliquée dans des coopérations internationales, notamment avec ses homologues étrangers, au travers de collaborations ou d’instances internationales.
Les recherches menées depuis plus de vingt ans ont ainsi permis de montrer la faisabilité et la sûreté du stockage profond. Elles permettent aujourd’hui de préparer la construction et l’exploitation de Cigéo, sa fermeture et sa surveillance.

Les études scientifiques conduites depuis plus de 20 années sur le projet Cigéo reposent sur des approches et des disciplines complémentaires. Elles visent d’abord à acquérir des données fondamentales destinées à construire un socle robuste pour le développement du projet. On retiendra notamment :

simulationSimulations informatiques

  • le contenu détaillé (chimique et radiologique) des colis de déchets ;
  • les paramètres fondamentaux concernant les radionucléides (solubilité par exemple) et les matériaux du stockage pour ensuite en évaluer le comportement en conditions de stockage ;
  • les propriétés du milieu géologique (comme la perméabilité, la composition des eaux contenues dans les pores ou la conductivité thermique) acquises à différentes échelles (du centimètre à la dizaine de mètres) pour vérifier sa capacité à accueillir un stockage et à limiter les transferts de la radioactivité ;
  • les processus de transfert des éléments dans les matériaux, le milieu géologique ou la biosphère tels que la diffusion et la convection pour déterminer de quelle façon, en quelle quantité et sur quelles échelles de temps et d’espace se déplacent les éléments dans le milieu géologique ;
  • la dynamique des phénomènes géologiques comme l’érosion ou les circulations hydrogéologiques dans les couches du bassin de Paris pour s’assurer de la stabilité du stockage sur de longues échelles de temps.


Ces résultats ont été acquis par l’Andra et ses partenaires scientifiques, dans le cadre de programmes nationaux et internationaux, ils ont été soumis à l’analyse par les pairs, publiés dans des revues scientifiques, présentés dans des colloques et ont fait l’objet de thèses. La R&D contribue ainsi à fixer les orientations du développement de Cigéo et à accompagner son exploitation. Elle permet de définir une géométrie optimale (taille, orientation...) pour les ouvrages de stockage, de les dimensionner et de vérifier que leur construction n’altère pas les propriétés de confinement du milieu géologique.


L’entrée du projet Cigéo dans une phase de conception industrielle ne réduit pas la nécessité pour l’Andra de maintenir une R&D de haut niveau. Il s’agit notamment d’apporter les éléments scientifiques et techniques en support à la demande d’autorisation de création puis aux réexamens réguliers dont le stockage fera l’objet. Plus généralement, la poursuite de la R&D sur les déchets radioactifs, leur conditionnement et leur stockage participera à la sûreté et à la réversibilité de Cigéo et permettra de proposer des optimisations technico-économiques au fur et à mesure de son exploitation.

 

La R&D de l’Andra en quelques chiffres :

  • plus de 1 650 mètres de galeries creusés au Laboratoire souterrain
  • 13 organismes ou établissements universitaires partenaires
  • 7 groupements de laboratoires associant plus de 80 laboratoires et organismes de recherche
  • participation à 13 programmes européens depuis 2006
  • membre du groupe exécutif de la plate-forme européenne sur les stockages géologiques "IGD -TP" (Implementing Geological Disposal of Radioactive Waste Technology Platform)
  • 61 thèses soutenues depuis 2006
  • 50 à 70 publications scientifiques internationales par an depuis 10 ans
  • une vingtaine de brevets deposés depuis 5 ans
  • 6 colloques internationaux organisés entre 2002 et 2015 "Clays in Natural & Engineered Barriers for Radioactive Waste Confinement”

 

En savoir plus :


Pour aller plus loin

Commentaires